Rechercher
  • Docteur Yves Ecoffey

Politique sanitaire: bas les masques!

Dernière mise à jour : 1 févr.

En tant que médecin généraliste, j'informe que la médecine est clinique et holistique (bio-psycho-sociale), centrée sur le patient.

La consultation est un entretien singulier durant lequel le médecin doit être clair en donnant des explications diagnostiques et de proposition thérapeutique. Le patient, lui, s'il est au bénéfice d'un consentement éclairé, doit être compliant (respect du cadre thérapeutique).

Toute attitude doit avoir une indication se référant au diagnostic motivant la consultation ainsi qu'aux comorbidités.

C'est ainsi que les guidelines ne sauraient être appliquées de manière uniforme pour tout le monde: pour une angine à streptocoques par exemple, une pénicilline est indiquée. Toutefois, si elle est prescrite systématiquement, les patients allergiques mourront d'un choc anaphylactique. Un deuxième choix, par un autre antibiotique est de mise.

L'ARN messager n'est pas un vaccin mais une thérapie génique. Son injection systématique et ses divers rappels posent le même problème. Aujourd'hui, il est question de complications de type myocardite. Autres?

C'est la raison pour laquelle son injection sans le consentement éclairé du patient n'est pas médicale.

A noter que les vaccins traditionnels par virus inactivé existants ne sont pas disponibles.

Le diagnostic précoce par le médecin traitant, pour la Covid comme pour tout autre maladie est de mise.

Le médecin est amené à faire un test ou non en fonction de la situation clinique. En suite, une thérapie précoce s'impose, dont il pourra s'informer directement auprès d'un spécialiste ou en la cherchant sur internet en consultant les guidelines.

A ce propos, l'ordinateur est un outil de travail à disposition du médecin. Comme dans tout métier, c'est le professionnel qui utilise les outils et non pas le client!

Concernant le port d'un masque enfin, il existe en médecine des règles de l'Art, en particulier en chirurgie. Pour une efficience, un strict respect est de mise.

Pratiquement il est évident que ça n'est pas réaliste. C'est pourquoi, au lieu de protéger, il infecte!

La présence du Covid ainsi que des autres microorganismes crée un bouillon de culture.

Lorsqu'il est retiré, un courant d'air va propager le contenu du masque ainsi que l'infection.

On peut comparer cette situation à une pollinisation.







181 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout